Les tarifs

Publié le par tycorsaire

Les tarifs :  

 

En Basse saison

(Octobre à Mai)

En moyenne saison

(Juin et Septembre)

En haute saison

(Juillet et Aout)

Nous consulter

260 euros

300 euros

Tarifs valables pour une semaine tout compris (du samedi à partir de 17h au samedi suivant jusqu'à 11h) :
- Charges, draps de lit, linge de toilette (2 grandes serviettes et 2 petites), ménage de départ -
  • Tarif dégressif à partir de deux semaines consécutives. Nous contacter   
  • Possibilité de séjourner pour un week end en basse saison. Nous contacter

Paiement :

Afin de valider votre location, nous vous transmettrons un contrat de location saisonnière que vous devrez nous retourner signé accompagné d'un chèque d'arrhes d'un montant de 30% de la valeur de votre séjour (virement bancaire accepté).
Dès réception de votre contrat de location et du réglement, votre studio sera définitivement réservé.
Nous vous demanderons de régler la somme restante le jour de la remise des clés. Nous n'acceptons plus les payements par chèque.  

Un dépôt de garantie vous sera aussi demandé le jour de l'entrée dans le logement. Ce dépôt de garanti sert principalement à couvrir les détériorations survenues durant le séjour. Il permet d’anticiper les dégâts occasionnés par mégardes ou par mauvais comportements. Ce dépôt de garantie sera utilisé si l’état des lieux effectué au départ et à la fin du séjour s’avère dégradé. Si aucun problème n’est constaté, le dépôt de garantie est restitué le jour du départ.

A l’inverse, si des dégâts sont notifiés, nous avons trois mois pour redonner le dépôt de garantie au locataire fautif, dépôt amputé des dépenses dévolues aux coûts des réparations (factures à l’appui).

 

Réglement :

L'intérieur du studio Ty corsaire est non fumeur.Possibilité de fumer sur la terrasse. Nos amis les animaux ne sont pas acceptés. Le studio doit être restitué dans le même état de propreté que vous l'aurez trouvé.

 

Pour plus de précisions, Nous contacter .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article